Bienvenue ici, l'Inconnu est très heureux de te voir et te regarde avec un petit sourire en coin ne présageant rien de bon.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui s'y frotte s'y pique ! [Mission Solo] /!\ (+18)

Aller en bas 
AuteurMessage
Daya Trifide

avatar

Double-Comptes : Aucun
Total points de Stat. : 15
Total points de Comp. : 0
RP en cours : 0
RP terminés : 0
Missions en cours : 1
Missions accomplies : 0
Arme(s) : Deux dagues (et du poison)
Familier : Aucun
Pouvoir(s) spécifique(s) : Régénération reptilienne
Faction : Expériences
Race : Prices
Messages : 8
Messages rp : 1
Date d'inscription : 11/12/2018

MessageSujet: Qui s'y frotte s'y pique ! [Mission Solo] /! (+18)   Dim 16 Déc - 0:44


Kyle, Prices et fier de l'être comme beaucoup d'autres, était d'une humeur très sombre. Il marchait dans les tourbes avec la ferme intention de mettre un terme à ce qu'il le pesait tant : la récente disparition de son frère. Celui-là n'avait pas été le seul à avoir disparu le même jour et à la même heure ; d'autres parmi ses amis - sa petite bande - n'avaient plus donné signe de vie depuis quelques jours déjà.
Je suis persuadé que cette erreur ambulante n'est pas étrangère à ces événements...
Trop de rumeurs à son sujet, et surtout beaucoup trop de coïncidences ! La femelle était (malheureusement) revenue chez le Cinglé après deux années (trop courtes) de voyage (bienvenues). Quelqu'un l'avait vue traîner dans les parages, là où les disparus avaient l'habitude de se dégourdir les pattes. En outre, il n'y avait plus trace de l'Ermite fou. Après avoir mûrement réfléchi non sans ruminer sa haine à l'encontre de la potentielle meurtrière, Kyle s'était rendu dans le refuge du « Vieux Lézard » - comme sa prétendue progéniture se plaisait à l'appeler - et ne l'avait pas trouvé. Il avait patienté longtemps au risque d'y laisser des crocs si jamais le Cinglé se pointait mais... Non. Il ne les avait pas vus, ni lui ni elle. Ce qui n'était pas dans leurs habitudes.
A l'intérieur, l'endroit avait radicalement changé. Tout était en ordre, bien rangé. Trop bien rangé, même ! Or Kyle le savait : le Cinglé souffrait de sacrées crises de folie, ces derniers temps. Il l'avait souvent entendu rugir et marteler les murs de ses énormes poings.
Et puis il y avait beaucoup de poussière. Sachant que la fifille à son faux papa s'arrangeait toujours pour jouer l'enfant modèle - combien de fois Kyle l'avait-il épiée de loin, dégoûté autant par son apparence que par son attitude hypocrite ? -, le Prices en avait déduis que quelque chose n'allait pas... ou plutôt n'allait plus en ces lieux délaissés.
Tu as quelque chose à te reprocher, la Caustique !
Dés lors, le cerveau bouillonnant de haine, il s'était mis en tête de la pister. Il allait forcer cette créature ratée à cracher le morceau, car s'il ne se trompait pas elle était désormais seule et sans appui. Cette fois-là ne sera pas comme les précédentes. Kyle ne se contentera pas de la battre jusqu'au sang. Oh non ! Il la fera disparaître comme elle est possiblement parvenue à faire disparaître ses semblables...
Mais si Kyle avait des soupçons au sujet de la petite Gwendolyne - le délinquant avait toujours pris grand plaisir à prononcer ce nom le plus niaisement possible, juste pour se moquer d'elle - il n'en demeurait pas moins aveuglé par sa colère.
Suivre sa proie était encore à sa portée, oui. Quant à supposer que la traquée ait fait quelques progrès depuis son retour au village au point de pouvoir tuer d'authentiques Prices... une partie de lui, fière et avilie, éprouvait quelques difficultés à l'accepter.

Non loin du territoire des Bomars, perchée au sommet de la branche de l'arbre le plus robuste des alentours, Daya Trifide patientait dans un silence de mort. Ni vue ni connue, elle était grimpée à pas loin de sept mètres de hauteur pour se hisser en sécurité, un sac en toile dont le contenu exhalé une odeur particulière accroché à son dos. Elle allait s'en servir - et avait d'ailleurs déjà commencé à le faire - pour appâter tous les acteurs de la prochaine pièce qu'elle s'était échinée à mettre en place.
Des rumeurs couraient à son sujet. Des rumeurs aussi sinistres que vraies, même si elle se doutait bien que ses... « congénères » cherchaient simplement une bonne poire à pointer du doigt. Un bouc émissaire qu'ils jetteraient à la fosse aux Lézards Épineux pour mettre un point final à ce chapitre morbide.
Daya regrettait presque d'avoir occis si vite ceux qui l'avaient si souvent torturée dans sa prime jeunesse...
Ils étaient apparus au mauvais endroit au mauvais moment. Quand elle pleurait encore (intérieurement et sans trop en avoir conscience) son père adoptif. Sans ce vilain coup du hasard, elle n'aurait probablement pas utilisé ses dagues pour les égorger....
Las de ruminer cet épisode sanglant, elle évacua un soupir et, adossée au tronc de l'arbre avec une jambe pendant dans le vide, piocha dans le sac mystérieux qu'elle se trimbalait. Elle en extirpa une lanière de viande séchée à la couleur étrange et se mit à la mâcher comme un chewing-gum.
Un petit morceau chut volontairement de ses lèvres entrouvertes. Après avoir jeté un vague coup d’œil en contrebas, la reniée s'en débarrassa du bout des doigts. Au pied de l'arbre, de jeunes Bomars s'étaient rassemblés pour jouer... ou pour faire autre chose. En tout cas, ça gambadait et ça jappait ! Et ça se délectait aussi des restes, apparemment. Et comme il était Dimanche... il ne fallait pas gâcher les restes de repas au risque de trouver faillite dans quelque entreprise que ce fût. C'est du moins ce que disait l'une de ces légendaires superstitions.
Même si Daya n'avait plus grand chose à perdre, elle préférait malgré tout se montrer... précautionneuse, comme toujours.

Kyle n'avait pas l'air de se douter qu'il suivait une piste un peu plus spéciale que toutes celles qu'il avait jamais exploitées au cours de son existence. Pour lui, il incarnait le prédateur et rien d'autre ! Il était le chasseur et elle était la proie, ni plus ni moins.
Ses pas l'amenèrent jusqu'au pied d'un grand arbre où du gibier Bomar s'était rassemblé. Kyle ne s'inquiéta pas plus que ça de ne pas les avoir pistés plus tôt, ceux-là... Les faces de poisson grignotaient quelque chose et, par moments, levaient la tête en direction de la cime, comme s'il attendaient que la nourriture tombe du ciel.
Ce qui finit par arriver, curieux événement qui interpella immédiatement le jeune Prices.
Lui aussi leva le museau vers les hauteurs. Il sentit dès lors une odeur familière - celle de la viande - et plissa un peu plus les yeux.
Elle était là-haut et, pour une raison qu'il ignorait, balançait des morceaux de bidoche aux Bomars.
La fille ne mit pas longtemps à croiser son regard. Ces deux yeux, l'un jaune et entouré d'écailles tandis que l'autre brillait d'un éclat carmin, n'exprimaient rien qui méritait d'être relevé.

- ...Qu'est-ce que tu fous ici, à nourrir ces horreurs ?

Les faces de poisson se tournèrent vers lui et penchèrent la tête de côté, intriguées par son apparition.
Daya ne lui répondit pas tout de suite. Sans doute qu'elle tenait à le faire patienter aussi longtemps que possible. Une idée qui déplaisait fort au jeune vengeur...

- Tu viens de répondre à ta propre question, lui fit-elle remarquer avec une certaine indifférence. Je nourris mes nouveaux amis.

Les lèvres du jeune Prices se retroussèrent pour former l'esquisse d'un sourire carnassier.
Elle lui avait tendu la perche alors il la saisit à pleines mains :

- Tu n'en as jamais eu aucun.

Et lui n'en avait plus autant qu'avant.
Daya se garda de le lui dire. Elle tenait avant tout à le questionner gentiment, sans arrière-pensée aucune... Ahem !

- Et toi ? osa-t-elle, sans y montrer trop de conviction.

- Je pense que tu connais très bien la réponse, répliqua Kyle.

- Et par quel miracle la saurais-je ? rétorqua Daya, en laissant tomber de nouveaux morceaux au pied de l'arbre.

Les Bomars les ramassèrent, quittant momentanément des yeux l'Expérience revancharde.
Kyle fit un pas en avant. Ses mains griffues trahissaient son état d'esprit. Il n'allait pas tarder à laisser libre cours à ses pulsions meurtrières, à son désir de vengeance...
Cela sautait aux yeux de la Caustique.

- C'est toi qui l'a tué... qui les a tués ! rugit-il, plus accusateur que jamais.

- C'est là ce que tous les autres s'imaginent...

Sa voix était lasse et non pas aussi blanche que d'habitude.
Kyle se contracta, furieux par l'attitude désinvolte de cette garce !

- Tu veux me faire croire le contraire ?!

Daya secoua la tête, mais pas comme un signe de dénégation. Cela signifiait plutôt que ça n'avait aucune importance à ses yeux.
Elle s'aperçut, avec une satisfaction dissimulée sous son écharpe écarlate, que son interlocuteur bouillonnait de rage.

- Influencé comme tu l'es, je perdrais mon temps. Et puis...

Toujours depuis sa branche, d'un simple coup de pied elle fit basculer le sac dans le vide. Son contenu chut au milieu des Bomars, qui eurent un brusque mouvement de recul au moment de l'impact. Ils se ressaisirent très vite en pillant tout ce qui s'était déversé sur le sol. Deux d'entre-eux se chamaillaient pour savoir qui ouvrira le bocal - un solide survivant à en juger par la hauteur de la chute.

- Les faits parlent d'eux-mêmes.

Ses yeux étaient devenus froids. Jamais le jeune Prices ne les avait-il vu briller comme ça auparavant !
Debout sur sa branche, Daya toisait Kyle d'encore plus haut que la cime des arbres le lui permettait.

- Qu'est-ce que tu me rac-... ?!

La bagarre entre les prétendants au bocal tourna au vinaigre, si bien que le trophée dégringola des mains de l'un pour rouler aux pieds de l'Expérience. Le bouchon céda au moment où le bocal interrompit sa course.
Quelques yeux d'appartenance reptilienne s'éparpillèrent au sol. A leur vue, les propres yeux de l'Expérience s'arrondirent. Si le teint de peau de Kyle le permettait, on l'aurait sans doute vu pâlir.
La Caustique observait la moindre de ses réactions.

- Je me disais bien que je n'avais pas le compte...

Le corps comme en proie à une certaine pétrification, le Jeune Prices bascula du regard sur les Bomars qui étaient en train de se goinfrer.
Ces yeux... mais alors cette viande, elle... !!!
Daya, méprisante, enfonça le clou.

- Tu as su les distinguer des autres ? s'enquit-elle sèchement en faisant références aux yeux renversés. Ceux de ton frère font pourtant partie du lot.

La rage le submergea !
Kyle poussa un rugissement absolument terrifiant avant de se ruer sur les Bomars. A la vue de la chair des siens ainsi bafouée, il avait basculé dans une telle furie que peu lui importait le nombre ou l'identité de ses adversaires : il les réduirait en pièces, sans distinction !
Les jeunes Bomars moururent en se débattant et en hurlant. Certains parvinrent tout de même à s'enfuir. Kyle, hors d'haleine après ce massacre, soufflait comme un phoque.
Sa respiration s'interrompit au moment où son attention bascula sur l'arbre.
Cet obstacle qu'il allait devoir escalader pour tuer celle qui méritait amplement de l'être !

- Si tu ne veux pas descendre par toi même, fausse-couche, alors c'est moi qui vais t'y pousser !

Il ouvrit sa gueule et frappa l'arbre, vomissant des insultes à chaque impact qui le fit trembler jusqu'aux racines.
Daya n'avait pas l'air plus inquiète que cela... et pour cause.

- Je n'ai pas besoin d'ami, reprit-elle d'une voix glaciale, quand les ennemis de mes ennemis agissent en mon sens.

Détectant soudain plusieurs odeurs dans l'air, Kyle cessa d'abattre ses poings massifs sur le pauvre arbre. Autour de lui et des cadavres d'enfants éparpillés çà et là, les Bomars s'étaient rassemblés.
 C'étaient des adultes dans leur grande majorité. Il y en avait certains qui portaient même une parodie d'armure, toutes fabriquées avec les trouvailles du jour - ou peut-être de la semaine étant donné leur état.
Un silence pesant s'était abattu sur cette assemblée...
Le jeune Prices leur coula à tous un regard circulaire avant de se détourner complètement de l'arbre. Puis il rugit dans l'espoir d'intimider les plus impressionnables.
 Tenter de clairsemer les rangs sans tout de suite se jeter dans la masse lui parut être une bonne idée dans la position peu enviable où il se trouvait...
Mais rien n'y fit. Alors, en réponse aux cris menaçants des Bomars, Kyle se relança dans un second massacre !
Daya l'observait d'un œil critique. Elle s'empara d'une lanière de viande séchée, qu'elle avait jusque-là précieusement conservée dans une des poches intérieures de sa veste, et la mâchouilla en toute quiétude.
Sous ses yeux vairons, le sang giclait. Les Bomars tombaient les uns après les autres, mais chaque mort donnait naissance à une nouvelle plaie sur le corps de l'Expérience. Les assauts répétés sur ses écailles finissaient immanquablement par avoir raison de leur solidité.
Le spectacle aurait révulsé n'importe qui de normal, ou d'un minimum empathique.
Mais Daya Trifide n'entrait pas dans ces deux catégories-là.

Les griffes et les mâchoires de Kyle ruisselaient de sang. En fait, tout son corps en était taché !
A lui seul, il avait décimé les Bomars et en avait poussé un certain nombre à prendre la fuite, mais ses blessures étaient telles que sa redoutable furie avait fini par se dissiper au même titre que son adrénaline. Le sang lui battait de moins en moins les tempes et il commençait tout juste à être pris par quelques vertiges...
C'était mauvais signe. Du moins pour lui, par pour Daya.
Cette dernière était descendue de l'arbre en silence, telle une veuve noire sortie de sa cachette pour aller à la rencontre de sa proie momifiée.
Elle tenait ses deux dagues en main, et de ces lames courtes perlaient quelques fines gouttelettes d'une couleur étrange - du poison, à n'en pas douter !
La vue des cadavres ne la dérangeait pas le moins du monde : elle n'avait d'yeux que pour l'Expérience qui l'avait enfin remarquée.
Son envie - non, son besoin ! - de vengeance irradiait à travers ses yeux jaunes injectés de sang. La bête humanoïde rejeta la tête en arrière et poussa un rugissement, ouvrant grand ses longues mâchoires de crocodile ! Quand elle entreprit de se jeter sur la dangereuse jeune femme il était déjà trop tard.
Il y eut sifflement dans l'air ponctué par un choc aveuglant !
Quelque chose de froid s'était introduit dans son œil droit. Puis cette sensation glacée avait laissé place à une chaleur irritante !
Kyle s’aperçut, avec un léger train de retard, qu'il ne voyait plus que d'un œil, l'autre ayant été percé par une dague que la vipère lui avait envoyé au moment opportun.
L'Expérience avait porté une main tremblante de rage à son visage. Ce fut sa seconde et dernière erreur ; il n'avait pas vu la fille se déplacer - elle s'était comme télescopée ! Par contre, il sentit de nouveau cette morsure froide pénétrer sa chair.
Au niveau de la gorge, cette fois-ci.
Du sang s'en échappa à gros bouillons.
Kyle fit un pas en avant, cligna de son œil unique comme s'il ne le croyait pas, puis s'effondra sur un genou, incapable de prononcer la moindre parole. A quelques centimètres de lui, proche de son flanc droit, Daya était debout, le coude plié et sa dague ensanglantée à la main. Elle le regardait agonir sans esquisser ne serait-ce qu'un sourire.
C'était là l'expression d'une véritable tueuse, vide de tout regret. Neutre à en faire pâlir un mort.

- La vengeance est un plat qui se mange glacé, déclara-t-elle. Le poison que j'ai appliqué sur mes lames affecte tes saignements. Il ne te sera pas miséricordieux, car il les ralentit au lieu de les accélérer. Bien sûr : l'hémorragie est inévitable mais...

Elle posa une botte contre sa gueule écumante, la maintenant ainsi fermée, et lui arracha d'un coup la dague plantée dans son œil mort.
Le malheureux n'eut même pas la force de s'en plaindre. Ce malgré le fait que la douleur était des plus cuisantes !
Sur son chemin, Daya se baissa pour récupérer un morceau de cadavre, dans lequel elle mordit sans faire de chichis.

- ...Tu ne mourras pas de ça, lui assura-t-elle entre deux sanglantes bouchées. Tes compagnons de jeu sont revenus pour te soulager de toutes tes peines.

Quand elle quitta le repaire des Bomars, ses résidents, ivres de sang et de vengeance, s'étaient tous jetés sur l’impressionnante carcasse agonisante de l'Expérience.
Par le passé, Kyle, soutenu par ses gentils copains, s'en était pris un nombre conséquent de fois à la petite Gwendolyne. Maintenant, il n'avait même plus la force de manger le pissenlit par la racine.
La dernière chose qu'il vit pendant qu'on délestait ses os de sa chair écailleuse fut la silhouette sombre de feu sa victime qui s'éloignait du danger que représentait la meute vengeresse...

_________________
I - La survie avant tout.
II - La Caustique.

Statistiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Qui s'y frotte s'y pique ! [Mission Solo] /!\ (+18)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique-nique [facebook]
» Missions : Pique-nique
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» PIQUE NIQUE MAH JONG
» Combat épique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asmoda :: Aventures en Asmoda :: Les ruines forestières :: La tourbière-
Sauter vers: